Barres protéinées post image

Barres protéinées

Quelle est la différence entre les barres protéinées et les barres énergétiques ? Les barres de céréales, sont-elles bénéfiques ? Avez-vous besoin de manger ces produits ?

Les barres de céréales, sont-elles bénéfiques ?

Tout d’abord, nous devons savoir distinguer clairement les différents types de barres : barres de chocolat tels les Snickers et Mars, barres de céréales, substituts de repas, barres énergétiques et barres protéinées. Les deux premières catégories sont considérées exclusivement comme un dessert et ne sont pas réservées à un usage sportif.

Bien que certaines personnes considèrent que les barres de céréales sont bénéfiques, le profil nutritionnel indique le contraire : ce produit contient en moyenne 150-200 kcals, 30 grammes de glucides (principalement simples), 10 grammes de graisses et pas plus de 3-5 grammes de protéines(1).

Substituts de repas

Les lois de chaque pays définissent le terme de « substitut de repas » de différentes façons. Conformément à la réglementation de l’UE, ce terme ne peut être utilisé que pour les produits dont la valeur calorique totale est de 200 à 400 kcals, et dont la teneur en graisse ne dépasse pas 30 %.

Contrairement à l’UE qui décrit clairement le contenu d’un substitut de repas, y compris les vitamines et les minéraux, les lois des États-Unis ne limitent en rien les fabricants, ce qui permet d’utiliser ce terme pour n’importe quel produit(2).

Barres énergétiques

La première barre énergétique a été produite aux États-Unis et a pris le nom de Space Food Sticks fabriquée après la vague de popularité des programmes spatiaux à la fin des années soixante. Il est intéressant de noter qu’au début des années 70, la NASA a commencé à utiliser les barres de cette marque pour l’espace(3).

Une barre de cette catégorie contient 200-300 kcals, 3-9 g de graisses, 7-15 g de protéines et 20-40 g de glucides (y compris les fibres). Cependant, contrairement aux boissons du type Red Bull, les barres énergétiques ne contiennent pas de caféine ou d’autres stimulants.

Suppléments sportifs Weider

Une autre barre énergétique de la « première vague » était le produit Tiger’s Milk de l’entreprise Weider, qui est également apparu à la fin des années 60. Elle contenait 16 vitamines et minéraux, 166 calories, environ 10 grammes de protéines, 6 g de graisses et 18 g de glucides.

La ligne de suppléments sportifs Joe Weider a été la première de sa catégorie. En 1971, le jeune Arnold Schwarzenegger qui venait de déménager aux États-Unis et parlait mal anglais était la figure emblématique de la campagne de publicité du produit phare : gainer Weider Formula №7.

PowerBar et Dymatize

La marque PowerBar, qui est l’un des produits les plus populaires de la catégorie,  est apparue en Californie dans les années 80, créée par  Mike McCollum et sa future épouse. L’objectif principal de ce produit était  d’assurer l’énergie aux marathoniens et cyclistes.

En 2000, l’entreprise PowerBar a été vendue à Nestlé pour 375 millions de dollars, et en février 2014 le géant de l’alimentation l’a revendue à l’entreprise Post Holdings, connue pour ses céréales, biscuits et desserts (y compris Oreo O’s), et propriétaire de la marque de suppléments sportifs Dymatize(4).

Barres protéinées

En fait, les barres protéinées sont en grande partie une variante des barres énergétiques, mais à faible teneur en sucres simples et à forte proportion de protéines. La technologie de production et les marques de commerce sont souvent les mêmes.

Avant d’acheter un produit de ce type, examinez attentivement sa composition nutritionnelle en évitant ceux qui sont riches en graisses et en glucides. Actuellement, seulement quelques pays (y compris la France) ont le droit de réglementer la composition de ces barres.

Avez-vous besoin de manger des barres protéinées ?

Les barres énergétiques et protéinées, tout comme les substituts de repas, doivent être consommées comme une collation saine lorsque vous ne pouvez pas manger un repas complet normal. Ces barres sont particulièrement pratiques pour les snowboarders, les skieurs et les cyclistes.

Cependant, après l’entraînement de force il est tout de même préférable de prendre un shake protéiné ou un gainer puisque la forme liquide accélère considérablement son absorption. En outre, un gramme de protéines sous forme de barre est généralement beaucoup plus chère que sous forme liquide.

***

Lors du choix d’une barre protéinée ou énergétique pour remplacer un repas ou une collation saine, n’oubliez pas de regarder la composition nutritionnelle du produit : souvent, sous le nom de « sport » peuvent se cacher des céréales ordinaires ou des barres de chocolat du type Snickers.

Références :

  1. Classic Fruit Muesli Bar, source
  2. Meal replacement, Wikipedia Article, source
  3. A Brief History Of Space Food Sticks, source
  4. Nestle sells PowerBar, source

Date de publication :

  • 6 mai 2014

Ajouter un commentaire :