Cortisol : hormone du stress post image

Cortisol : hormone du stress

Hormone du stress cortisol : dans quelles situations est-elle produite par le corps ? Pourquoi provoque-t-elle l’obésité et la dégradation musculaire ? Peut-on baisser son taux ?

Qu’est-ce que le cortisol ?

Le cortisol est une hormone produite par le corps dans des situations extrêmes ou de stress, en cas de gros efforts physiques ou de carence nutritionnelle. Le taux normal est de 10 μg / dl, mais en cas de stress il s’accroît jusqu’à 80 μg / dl, en cas de choc violent il peut atteindre 180 μg / dl.

Compte tenu des conditions d’augmentation de cortisol, vous pouvez remarquer que c’est une sorte de mécanisme de défense du corps : en état de choc le cortisol aide à réagir rapidement, en cas de carence nutritionnelle, il suscite la recherche de nourriture, pendant l’effort physique il nous procure une force explosive(1).

Mécanisme d’action du cortisol

En augmentant brutalement le taux de cortisol, le corps vise à mobiliser rapidement ses réserves d’énergie. Le glucose (ainsi que les acides aminés) est extrait des tissus et injecté dans la circulation sanguine afin d’améliorer l’activité cérébrale et de maximiser la concentration.

D’une part, la concentration de notre attention permet de prendre rapidement une décision, mais, d’autre part, le comportement d’une personne dans cette situation peut être trop agressif. Si une personne reste dans cet état constamment, cela conduit à un stress chronique.

Pourquoi est-ce que le cortisol détruit les muscles ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’augmentation du taux de cortisol provoque la destruction des  tissus musculaires : les muscles sont décomposés en acides aminés et en glucose que le corps est capable d’absorber (le glucose est présent dans les muscles sous forme de glycogène afin d’assurer leur travail).

L’hypertension artérielle accélère la transmission d’une grande quantité de glucose libérée dans le cerveau ce qui provoque, à son tour, un regain d’énergie et une sorte de « pic d’adrénaline ». Tout cela représente pour l’organisme une surcharge importante.

Effets négatifs du cortisol

Si une forte augmentation du taux de cortisol détruit les muscles, une concentration chronique trop élevée de cette hormone dans le sang conduit à un stress constant, une grande irritabilité et à des changements liés à la dégradation du métabolisme(1).

En outre, certains experts pensent qu’un taux élevé de cortisol ruine le métabolisme et favorise l’obésité et la prise de graisse dans les zones problématiques (bas du ventre chez les hommes et les hanches chez les femmes).

Cortisol et activité physique

Selon les études du Journal of the International Society of Sports Nutrition(2), pendant les premières minutes d’activité physique, le taux de cortisol augmente jusqu’à 60-65 μg / dl, puis baisse à 35 μg / dl pour s’accroître de nouveau après 40-50 minutes d’entraînement (voir le graphique, ligne supérieure).

Il est recommandé de ne pas excéder 45 minutes d’entraînement de force, ce qui est basé en grande partie sur le fait qu’après cette période le taux de cortisol augmente, les processus anabolisants sont lancés et l’organisme commence à détruire le tissu musculaire.

Comment diminuer le taux de cortisol ?

Dans l’étude mentionnée ci-dessus les athlètes ont été séparés en deux groupes : ceux qui n’ont pas pris de suppléments et ceux qui ont pris des suppléments spéciaux contenant 600 mg de phosphatidylsérine par jour.

Parmi les produits qui contiennent de la phosphatidylsérine, nous pouvons citer le cerveau bovin (713 mg / 100 g), le maquereau (480 mg / 100 g), le cœur de poulet (414 mg / 100 g), le hareng (360 mg / 100 g), l’anguille (335 mg / 100 g), les viscères d’animaux (305 mg / 100 g) (3).

Suppléments lors de l’entraînement

Les études démontrent que si lors de l’entraînement vous prenez 5-10 g de BCAA (abréviation pour les acides aminés : la leucine,  l’isoleucine et la valine) mélangés avec 20-30 g de glucides simples, le taux de cortisol diminue également.

Ceci peut s’expliquer par le fait que le cortisol est principalement produit par le corps afin de fournir une quantité d’énergie supplémentaire. Si le sang contient déjà des acides aminés essentiels, il est probable que le corps n’augmente pas le taux de cortisol de manière significative.

***

La sécrétion de cortisol est une réaction immédiate de l’organisme à une situation de stress. À court terme, le cortisol détruit les muscles, à long terme il ruine le métabolisme et favorise le dépôt de graisses dans les zones problématiques et provoque un stress chronique.

Références :

  1. Cortisol and Stress, source
  2. The effects of phosphatidylserine on endocrine response to moderate intensity exercise, source
  3. Phosphatidylserine, Wikipedia Article, source
  4. Sharp, Carwyn P M; Pearson, David R. Amino Acid Supplements and Recovery from High-Intensity Resistance Training. Journal of Strength and Conditioning Research.

Date de publication :

  • 17 juillet 2013

Ajouter un commentaire :