Histoire des stéroïdes post image

Histoire des stéroïdes

L'histoire de la découverte de la testostérone par les scientifiques du régime nazi, l’utilisation de stéroïdes anabolisants dans le sport professionnel et leur application au fitness.

Découverte de la testostérone

Officiellement, l’histoire des stéroïdes a commencé en 1931 lorsque le chimiste allemand Adolf Butenandt a pu extraire 15 mg d’hormone sexuelle mâle androstérone de plus de dix mille litres d’urine. En 1934, il fut capable de synthétiser artificiellement cette hormone(1).

Au cours des cinq années suivantes, les scientifiques commandités par des compagnies pharmaceutiques ont découvert l’existence d’une hormone plus forte qu’ils ont appelée la testostérone. Peu de temps après, ils ont réussi à la synthétiser, ce qui leur a valu le prix Nobel en 1939.

Stéroïdes synthétiques

Le nom de l’hormone « testostérone » a été créé par Adolf Butenandt et son collègue Lavoslav Ruzicka qui ont combiné les mots « testicules » et « stérol ». À son tour, le stérol est une substance stéroïdienne très similaire au cholestérol.

Initialement, les scientifiques n’ont pas bien compris la fonction de cette nouvelle hormone dans l’organisme. Apparemment, ils supposaient que la testostérone était l’hormone de la puissance et de la jeunesse masculine, mais ils ignoraient ses propriétés dans le développement de la masse musculaire.

Stéroïdes dans l’Allemagne nazie

Le gouvernement nazi a forcé Butenandt et Ruzicka à refuser le prix Nobel pour la découverte de la testostérone, probablement croyant que d’autres personnes n’avaient pas le droit de juger du succès des scientifiques du Grand Reich. Cependant, Butenandt et Ruzicka ont poursuivi leurs recherches.

Selon certaines sources, les soldats allemands reçurent des doses de testostérone pour augmenter leur agressivité. Les essais à grande échelle ont été faits dans des camps de concentration. Il est confirmé que le médecin personnel d’Adolf Hitler lui a prescrit des injections de testostérone(2).

Athlètes du bloc de l’Est

Après la chute du Troisième Reich, l’URSS était intéressée par la nouvelle hormone, constatant que la testostérone pourrait augmenter la masse musculaire et la force des athlètes. L’URSS et les autres pays du bloc de l’Est ont utilisé activement l’hormone pour leurs athlètes, en particulier pour les haltérophiles(4).

En réponse, le Dr. John Ziegler qui a travaillé avec l’équipe olympique américaine a réussi à obtenir un analogue de la testostérone, le méthandrosténolone qui avait moins d’effets secondaires et a reçu le nom de marque Dianabol.

Stéroïdes aux États-Unis

En 1958 la Food and Drug Administration a accepté l’inscription d’un nouveau médicament Dianabol(5)de la compagnie pharmaceutique Ciba pour le traitement des gens souffrant de brûlures et des hommes âgés. Le médicament a été vendu librement et sans ordonnance dans les pharmacies.

20 ans plus tard, en 1976 on a introduit des tests de dépistage des stéroïdes anabolisants dans le sport professionnel. Toutefois, pendant ce temps plus de quarante analogues de testostérone et de Dianabol sont apparus sur le marché : Danabol, Nerobol, Naposim, DBOL etc.

Épidémie de SIDA

Le passage de la consommation de stéroïdes du sport professionnel et du bodybuilding à la culture américaine de remise en forme a commencé dans les années quatre-vingt en raison de l’épidémie de SIDA. À cette époque, les stéroïdes ont été vendus dans les pharmacies sur présentation d’une ordonnance médicale.

Le SIDA provoque une perte de poids rapide (principalement musculaire) de sorte que le porteur du virus ait besoin d’injections de testostérone pour maintenir son poids. En fait, l’utilisation des stéroïdes et des activités physiques régulières étaient une partie importante de la thérapie des personnes infectées par le VIH dans les années quatre-vingt.

Pourquoi les stéroïdes sont interdits ?

Dans l’histoire des stéroïdes, leur utilisation a toujours été conditionnée par des raisons très graves : le désir de gagner dans le sport, en dépit de l’état de santé de l’athlète ou la lutte contre une maladie mortelle.

L’utilisation des stéroïdes n’était pas liée à la possibilité de créer un « corps idéal». Le premier article scientifique sur les dangers ne fut publié qu’en 1993(6). Bientôt, de nombreux pays ont interdit la vente de ces substances dangereuses dans le but de protéger leurs citoyens de ces menaces pour la santé.

***

Pendant des décennies, les analogues synthétiques de la testostérone, l’hormone sexuelle mâle découverte par les scientifiques de l’Allemagne nazie, étaient accessibles à tout le monde. Leur interdiction a débuté au milieu des années quatre-vingt-dix lorsque les effets secondaires des stéroïdes ont été découverts.

Références :

  1. ‘The history of synthetic testosterone’, Hoberman JM, Yesalis CE, source
  2. ‘Anabolic Steroids and the Athlete’, Taylor, William N.
  3. ‘Pres. Kennedy’s Health Secrets’, The NewsHour with Jim Lehrer transcript
  4. Soviet Doping Widespread: Athletes Had Secret Lab Near Seoul, source
  5. ‘The Man Behind the Juice’, source
  6. Deacon, James. “Biceps in a bottle”

Date de publication :

  • 21 novembre 2013
Partages 0

Ajouter un commentaire :