Exercices pour mincir post image

Exercices pour mincir

Le principal mythe du fitness - maigrir grâce aux exercices physiques. Découvrez la façon dont ce mythe est apparu et pourquoi il n'existe pas d'exercice pour perdre du poids.

Faut-il bouger pour maigrir ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’idée que les exercices brûlent des calories (donc, la graisse) n’est apparue aux États-Unis qu’au début des années 1960. Jusqu’à lors, les médecins et les scientifiques étaient persuadés que l’exercice, au contraire, entrave le processus de perte de poids.

En 1932, Russell Wilder, faisant notoriété dans le traitement des problèmes d’obésité, affirma que ses patients se débarrassaient plus rapidement de l’excès de poids grâce à un mode de vie sédentaire, et non en faisant « des exercices inhabituellement intensifs »(1).

Exercice ou régime

En 1942, le professeur Louis Newburgh, de l’Université du Michigan, constata qu’un homme pesant 120 kg brûle 3 calories en montant une volée d’escalier. La conclusion du scientifique – de toute évidence, afin de  brûler des calories pourvues par une tranche de pain, vous devez monter 20 volées d’escalier(1).

En outre, de nombreux experts de l’époque associaient sans ambiguïté une hausse imprévue de l’activité physique de l’organisme et une forte augmentation de l’appétit – plus les gens dépensaient d’énergie, plus leurs corps cherchait à la compenser.

Le fitness, brûle-t-il les graisses ?

La philosophie que l’activité physique contribue à brûler les graisses et que la sédentarité entraîne l’obésité, est devenue populaire par le biais de Jean Mayer – un scientifique d’origine française, auteur de nombreux livres et articles dans des journaux de première importance.

Le palmarès de Mayer est impressionnant – professeur de Harvard School of Public Health, consultant principal et conférencier de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’UNICEF, consultant en questions de santé de plusieurs présidents des États-Unis(2).

Mode de vie et morphotypes

En se basant sur sa propre étude d’un groupe de 32 personnes, Mayer a révélé que des jeunes filles scoutes actives sont généralement plus minces que les autres. Partant de ce constat, il a conclu que plus une personne se dépense, plus elle devient mince.

Cependant, la théorie de Mayer ne tient pas compte de la génétique et des habitudes alimentaires. Les endomorphes, obèses de nature, ont une tendance à mener une vie sédentaire, alors que les ectomorphes sont constamment à la recherche d’activité. Il est également évident que l’apport calorique superflu affecte directement l’embonpoint.

Exercices d’aérobie et combustion des graisses

Le terme « aérobic » a été proposé par le Dr Kenneth H. Cooper dans son livre éponyme « Aerobics », publié aux États-Unis en 1968. Dr Cooper appelait ainsi les exercices d’aérobie, exécutés pour améliorer le fonctionnement du système cardio-vasculaire(3).

Malgré le fait que le livre décrit les effets bénéfiques de l’activité aérobique régulière (jogging, marche rapide, natation etc.) pour les caractéristiques physiques du corps et le volume pulmonaire, l’auteur n’a nullement mentionné un lien apparent entre l’exercice et la perte de poids.

Aérobic avec Jane Fonda

En 1982, l’actrice Jane Fonda a publié le guide d’entraînement à domicile Jane Fonda’s Workout, combinant pour le public le terme « aérobic » et « programme de danse de groupe ». Le guide vidéo VHS était au top des ventes pendant plusieurs années ; vendu à plus de 17 millions d’exemplaires au total(4).

Bien que ce guide et programmes similaires stipulent généralement que l’effet sera obtenu en pratiquant des exercices physiques réguliers et un régime, la majorité ignore cette dernière condition, en véhiculant l’idée qu’un entraînement suffit à brûler les graisses.

Moment de vérité

Environ 75 % des calories brûlées par le corps se consument afin d’assurer un métabolisme correct, sans rapport avec l’activité physique. En somme, toute activité physique ne consomme que 25-30 % d’énergie, donc 30 minutes d’exercice ne sont pas en mesure de changer de façon significative cette valeur.

La réduction de l’apport calorique de 15 % (300 kcal, deux canettes de Coca -Cola ou un Snickers) est équivalente à un jogging de 30 minutes à une vitesse de 10 km/h ou à une heure de fitness intensif(5). En fait, la suppression des calories vides est plus importante que la recherche d’exercices pour maigrir.

***

Malgré le fait que l’aérobic, la natation, la course à pied et autres activités physiques favorisent l’endurance et la santé, l’idée qu’il existe une influence des exercices sur le processus de l’amaigrissement est le plus souvent complètement tronquée.

Sources d’information :

  1. The Scientist and the Stairmaster, source
  2. Jean Mayer, Wikipedia Article, source
  3. Kenneth H. Cooper, Wikipedia Article, source
  4. Jane Fonda, Wikipedia Article, source
  5. Calories Burned During Exercise, source

Date de publication :

  • 12 mai 2014
Partages 0

Ajouter un commentaire :