Perdre du ventre : Partie III post image

Perdre du ventre : Partie III

Lutter contre la graisse située au bas ventre, sur le dos et sur les hanches. Pourquoi les méthodes habituelles ne fonctionnent-elles pas ? Comment se débarrasser de la graisse récalcitrante ?

Graisse situées dans les zones problématiques

Le premier article de la série sur la lutte contre la graisse a été consacré à la lutte contre le ventre proéminent et la graisse viscérale, le deuxième – à la stratégie pour se débarrasser de la graisse sous-cutanée. Nous allons consacrer ce dernier article à la graisse dite « récalcitrante ».

Jusqu’en 1994, on pensait qu’il y avait un seul type de graisse sous-cutanée, et tous les ouvrages rédigés avant cette date sont unanimes à ce sujet. Selon l’ancienne théorie, il n’y a pas de différence entre les graisses à éliminer : la graisse du ventre, des hanches ou de toute autre(1).

Comment perdre des hanches

De nouvelles études ont démontré que, d’une part le corps accumule différents types de graisse (acides gras saturés ou insaturés) (2) dans des zones définies; et que d’autre part, leur sensibilité aux hormones et à l’entraînement varie également.

Il s’est avéré que chez les hommes, la graisse située au bas du ventre et au dos est très similaire à celle des hanches chez les femmes. Elle diffère des autres graisses sous-cutanées accumulées par l’organisme. Il s’agit d’une des « zones problématiques ».

Déséquilibre hormonal

La graisse viscérale est insensible à l’insuline ce qui permet de la « faire fondre » par des exercices cardio indépendamment de régimes. La combustion des graisses sous-cutanées est bloquée en présence d’insuline, ce qui nécessite alors non seulement des exercices cardio mais aussi un régime alimentaire(2).

Au contraire, la graisse sous-cutanée récalcitrante réagit intensément à l’insuline, mais l’adrénaline n’a aucune incidence sur elle; même si vous baissez le taux d’insuline par un régime faible en glucides et augmentez le taux d’adrénaline par des exercices cardio, ce type de graisse ne brûle pas comme une graisse sous-cutanée normale.

Influence de l’adrénaline

En ce qui concerne la graisse sous-cutanée banale, l’adrénaline améliore la circulation sanguine en accélérant sa combustion. Mais dans le cas de la graisse récalcitrante, elle diminue au contraire la circulation sanguine, ce qui explique pourquoi beaucoup de gens ont une sensation de ventre froid lors des exercices cardio.

L’adrénaline permet littéralement aux graisses d’être brûlées en activant la production d’acides gras libres (AGL) des adipocytes. Mais, d’une part, ce processus s’arrête en présence d’insuline, d’autre part, dans la graisse « récalcitrante » l’adrénaline bloque la sortie des AGL.

Comment brûler la graisse du ventre ?

Les études ont démontré qu’à partir du troisième ou quatrième jour de régime « basses calories » le métabolisme change ; les récepteurs de la graisse « récalcitrante » sensibles à l’action de l’adrénaline sont désactivés permettant de la brûler par des exercices cardio comme toute autre graisse normale(3).

On a également découvert qu’un régime alimentaire avec un apport moyen en glucides (50-60 g de glucides par jour) imite largement le jeûne et désactive également ces récepteurs. Le corps commence à brûler les graisses récalcitrantes lors de la réduction calorique et du contrôle de la consommation de graisses.

Perte de graisse et perte de poids impossible ?

Comme FitSeven l’a déjà mentionné, plus vous êtes svelte, plus difficile devient la lutte contre la graisse puisque le corps s’y oppose fortement. Dans le cas de la graisse « récalcitrante » il privilégie la combustion des muscles en premier et puis seulement utilise ses réserves de graisse.

C’est pourquoi toute tentative pour se débarrasser de la graisse située au bas du ventre se traduit habituellement par la perte de masse musculaire. La seule solution est de suivre des régimes cycliques qui minimisent la perte de masse au cours de la réduction calorique.

Maigrir des hanches: régime cyclique

L’essence du régime cyclique consiste à réduire considérablement l’apport calorique les quatre premiers jours en limitant les glucides et les graisses jusqu’à 50 g par jour, et à compléter cette diète avec des exercices cardio et du pumping ; les trois jours suivants vous devez manger suffisamment(1).

Mais avant de commencer ce régime, essayez toutes les étapes précédentes : cardio à jeun, réduction calorique, calcul des glucides, des graisses etc. Ce régime est plus compliqué à suivre, et il est préférable de privilégier d’autres méthodes plus simples.

***

La stratégie de lutte contre la graisse « récalcitrante » des zones problématiques est un régime cyclique qui permet d’éviter la perte de masse musculaire. Mais avant de suivre ce régime, on recommande au moins deux semaines d’un régime normal basé sur une réduction de calories de 15 à 20 %.

Références :

  1. The Ultimate Diet 2.0, Lyle McDonald, source
  2. Fatty acid composition of adipose tissue in humans: differences between subcutaneous sites, source
  3. The Stubborn Fat, Lyle McDonald, source

Date de publication :

  • 27 janvier 2013
Partages 0

Ajouter un commentaire :