Perdre du ventre : stratégie post image

Perdre du ventre : stratégie

Stratégie de lutte contre la graisse abdominale. Comment faire pour avoir un ventre plat ? Les trois types de graisse corporelle et des conseils pour lutter contre chacun d’eux.

Avoir un ventre plat rapidement

FitSeven entame une série d’articles consacrés à la lutte contre le surpoids pour les hommes, et en particulier contre la graisse abdominale. À partir de ce mardi, nous allons publier chaque semaine des articles sur la façon de perdre du poids, avoir un ventre plat et des abdominaux sculptés.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, nous devons dissiper un mythe : en réalité, les crunchs ou tout autre exercice pour travailler les muscles abdominaux ne sont pas à en mesure de brûler les graisses concentrées dans cette région. La combustion locale des graisses est physiquement impossible.

L’effet des exercices abdominaux

Les études sur la physiologie humaine montrent que malgré le fait que le travail musculaire consomme le tissu adipeux se trouvant à proximité comme source d’énergie, trente minutes de crunchs (abdominaux) brûlent seulement 0,05 g de graisse sous-cutanée(1).

Le mécanisme d’action des exercices pour se débarrasser des graisses est un peu différent : dans l’exercice d’aérobie le corps apprend à utiliser les réserves d’énergie internes, en augmentant progressivement le nombre de capillaires dans le tissu adipeux, ce qui conduit à sa combustion.

Trois types de graisse corporelle

Il est évident que le nombre de capillaires ne peut pas croître infiniment, et la stratégie ne fonctionne qu’un certain temps et sur un certain type de graisse. C’est pourquoi beaucoup d’individus perdent du poids facilement, mais il leur est difficile d’avoir des abdominaux sculptés.

En fait, la graisse corporelle d’un homme adulte se décline en trois types : la graisse sous-cutanée (entre la peau et les abdos), la graisse viscérale (derrière les abdos, autour des organes internes) ; la graisse corporelle selon le sexe de l’individu. Chacun de ces types nécessite une stratégie de lutte particulière.

Graisse viscérale

Comme son nom l’indique, la graisse viscérale est principalement stockée dans la cavité abdominale, en poussant le ventre vers l’avant. Plus une personne est obèse, plus elle possède de graisse de ce type. Et c’est précisément la graisse viscérale qui donne à l’individu la silhouette d’une pomme.

Les exercices cardio sont les plus efficaces contre ce type de graisse. Tous ceux qui prétendent avoir réussi à considérablement perdre du poids grâce à la course à pied se sont débarrassés principalement de la graisse viscérale. Si vous êtes en mesure de rentrer le ventre, vous avez peu de graisse de ce type.

Graisse sous-cutanée

La graisse sous-cutanée représente environ 40-60 % de la graisse corporelle. C’est la graisse que vous pouvez sentir sous la peau. Les exercices d’aérobie ont moins d’impact à l’élimination de la graisse sous-cutanée. À part cela, on devrait suivre un régime alimentaire pauvre en calories.

En moyenne vous pouvez perdre de 400 à 700 g de graisse de ce type par semaine(4), ce qui équivaut à un déficit de 500 à 900 kcals par jour. Le corps est incapable de brûler cette graisse plus rapidement. Si vous diminuez votre apport calorique encore plus, vous perdrez surtout du muscle et non de la graisse.

Graisse du bas ventre et des hanches

Le troisième type de graisse est celle qui est définie selon notre sexe. Cette graisse est localisée au niveau du bas du ventre chez les hommes, au niveau des hanches et des fesses chez les femmes. La lutte contre ce type de graisse est possible si vous avez seulement un certain taux de graisse sous-cutanée.

Malheureusement, cette graisse est la plus problématique, puisque le corps l’utilise en dernier, après s’être débarrassé de la graisse viscérale et la graisse sous-cutanée. La stratégie de lutte contre cette graisse nécessite des solutions complexes.

Perdre du poids une fois pour toutes ?

Il est à noter que, contrairement à l’idée répandue, la quantité des cellules graisseuses n’est pas déterminée génétiquement, et le corps est tout à fait capable d’accumuler de nouvelles réserves de graisse. Malheureusement, les adipocytes ne disparaissent pratiquement pas et restent toujours dans le corps.

La structure du tissu adipeux ressemble à une éponge, vous pouvez perdre du poids et rendre les cellules graisseuses « sèches », mais vous devrez toujours suivre un régime alimentaire et faire des exercices puisque ces cellules graisseuses reprennent leur volume initial rapidement en cas de suralimentation.

***

La graisse du corps humain est divisée en trois types : la graisse viscérale ; la graisse sous-cutanée ; la graisse déterminée par le sexe. La stratégie de lutte adoptée contre chacune d’elles est différente et sera décrite dans les prochains articles.

Références :

  1. Stallknecht B et. al. Are blood flow and lipolysis in subcutaneous adipose tissue influenced by contractions in adjacent muscles in humans? Am J Physiol Endocrinol Metab., source
  2. Salans LB, Cushman SW, Weisman RE, Studies of human adipose tissue. Adipose cell size and number in non-obese and obese patients. J. Clin Invest.,source
  3. Thomas EL, Brynes AE, McCarthy J, Goldstone AP, Hajnal JV, Saeed N, Frost G, Bell JD. Preferential loss of visceral fat following aerobic exercise, measured by magnetic resonance imaging, source
  4. Lyle McDonald, Adjusting the Diet, source

Date de publication :

  • 8 janvier 2013
Partages 0

Ajouter un commentaire :