TRX Suspension Training post image

TRX Suspension Training

L'entraînement avec les sangles TRX Suspension Training et les exercices réalisés en utilisant le poids du corps vous rend athlétique sans assistance de machines, barres ou haltères.

Le TRX, c’est quoi ?

Le TRX est une imitation d’anneaux de gymnastique fixés au plafond, sur un mur ou sur toute surface solide verticale. Les bandes de résistance sont fabriqées en tissu nylon indéchirable, équipées de poignées pour assurer la prise en main et de sangles pour passer les pieds.

Les solutions de fixation des sangles TRX permettent d’exécuter de nombreux exercices avec le poids du corps, en sollicitant à la fois les muscles principaux et stabilisateurs, les articulations et les ligaments. Les séances d’entraînement développent en priorité l’endurance et la stabilité.

L’histoire

Le système d’entraînement “TRX Suspension Training” a été conçu au milieu des années 90 par Randy Hetrick, ancien soldat de la marine américaine (SEAL, Unité des forces spéciales de l’US Navy). Dès la première année de lancement sur le marché en 2005, le produit TRX a rencontré un franc succès.

Il est important de préciser que le TRX n’est qu’une des marques commercialisées de sangles pour l’entraînemet en suspension, bien qu’elle soit la plus connue. Parmi les autres marques d’équipement similaire, on peut mentionner zTrainer, FKPro et aeroSling ELITE allemand.

En quoi se diffèrent les marques ?

Chaque fabricant de sangles pour l’entraînement en suspension présente son produit comme étant le meilleur, tandis que les productions concurrentes ne seraient que des imitations bon marché de piètre qualité. Le TRX classique coûte en moyenne 200 €, tandis qu’un équivalent de marque inconnue coûte 50-70 €.

Afin d’augmenter les profits (une bande en nylon et un système de fixation ne sont pas aussi chers) les entreprises proposent avec l’équipement des cycles de formation uniques en son genre. Il est important de considérer avec méfiance ces tentatives d’accroitre leur prix avec une telle publicité.

L’entraînement en suspension : les avantages

Le principal avantage des sangles pour l’entraînement en suspension est leur faible encombrement. L’ensemble de l’équipement (les bandes de résistance et le système de fixation) pèse souvent moins d’un kilo. En fait, l’entraînement en suspension est réalisable en toutes conditions où il existe un point d’ancrage.

Comme l’équipement TRX a été développé à son origine pour des séances d’entraînement d’endurance sans avoir accès à une salle de sport équipée de barres, haltères ou autres appareils, la méthode est largement utilisée par les forces spéciales, la police, les pompiers etc.

Les bénéfices de l’entraînement

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, l’entraînement en suspension développe considérablement la stabilité et augmente l’endurance musculaire. Le travail sollicite beaucoup de petits muscles stabilisateurs qui ne sont pas actifs lors d’un entraînement d’endurance habituel et des exercices de base.

L’entraînement en suspension est un outil efficace pour le développement harmonieux des muscles et la création d’un corps athlétique. Lors des séances d’entraînement une posture saine se dessine naturellement, puisque la personne apprend à « se tenir » correctement.

Les meilleurs exercices avec le TRX

  1. « Pompe atomique » (Atomic press-up)

    L’exécution de la variante classique de cet exercice se réalise comme les pompes habituelles. La variante complexe combine les pompes avec la flexion des genoux, jusqu’à les ramener contre la poitrine. Les muscles sollicités sont ceux du thorax, des bras, des épaules et les abdominaux.

  2. « Tirage dos » (Low row)

    Prenez les sangles, penchez-vous lentement en arrière tout en gardant les bras tendus et le dos droit. Une fois en position basse, détendez d’abord les bras et les muscles de la ceinture scapulaire, puis redressez-vous à l’aide des grands muscles dorsaux. Les muscles sollicités sont : le dos, les bras.

  3. « Écartement des bras » (Clock press)

    Prenez les sangles, penchez-vous lentement à l’aide le TRX tout en gardant les bras tendus et le dos droit. Une fois en position basse, écartez le bras droit, ramenez-le ensuite à la position de départ, répétez le mouvement avec le bras gauche. Les muscles sollicités sont : les épaules, les bras, la poitrine.

  4. « Crunch TRX sur les mains » (Pike)

    Prenez la position initiale comme pour des pompes atomiques. Ramenez lentement les jambes tendus à la poitrine en soulevant le bassin. Prêtez attention principalement au travail des muscles abdominaux. Les muscles sollicités sont : les abdominaux, les muscles des cuisses.

***

L’entraînement en suspension qui est très important pour le développement du corps athlétique peut être réalisé en toutes conditions, en remplacement de l’entraînement en endurance. La marque commerciale la plus connue de ce type d’équipement est TRX.

Date de publication :

  • 21 janvier 2014

Ajouter un commentaire :