Hypervitaminose post image

Hypervitaminose

Est-ce que la consommation excessive de vitamines et de minéraux peut être dangereuse pour la santé ? Symptômes de surdose de multivitamines et conseils sur la façon de l’éviter.

Excès de vitamines dans l’alimentation

L’hypervitaminose est une accumulation excessive de vitamines dans le corps conduisant à une intoxication. Sa raison est la consommation excessive de vitamines. Ce trouble est le contraire de la carence en vitamines provoquée par l’absence de certains éléments dans l’alimentation.

En 2010, les États-Unis ont enregistré 70 mille cas de surdose de vitamines ou de minéraux. Plus de 80 % étaient recensés chez des enfants de moins de 6 ans. Un traitement conséquent a été nécessaire dans 15 cas, mais aucun cas mortel n’a été enregistré(1).

DEKA : Les vitamines les plus dangereuses

À l’exception de certaines vitamines du groupe B (en particulier la consommation de fortes doses de vitamines B3 ou Ben une seule prise), les vitamines les plus dangereuses pour la santé sont des vitamines liposolubles qui peuvent s’accumuler dans les tissus de l’organisme : les vitamines D, E, K et A (« DEKA »).

Les autres vitamines sont hydrosolubles, leurs quantités excessives sont habituellement rapidement éliminées avec l’urine. Les surdoses de minéraux sont beaucoup moins fréquentes et se présentent en cas d’absorption excessive de fer et de calcium.

Les symptômes d’un surdosage en vitamines

Comme le surdosage de vitamines ne se produit qu’en cas de la consommation prolongée, les symptômes d’hypervitaminose apparaissent progressivement. Généralement, une personne peut considérer longtemps ces symptômes comme ceux de l’âge.

Les symptômes directs d’hypervitaminose sont nombreux et varient individuellement, cependant, les principaux sont des maux de tête, insomnie, faiblesse générale, perte d’appétit et diminution de l’immunité(2). Le surdosage de vitamine D est le plus dangereux.

Combien de temps faut-il prendre des multivitamines ?

Il est important de distinguer l’approche européenne et américaine de la santé et de la médecine. Aux États-Unis la maladie est traitée avec des médicaments, tandis qu’en Europe (notamment en France) les médicaments sont utilisés en dernier recours ; en premier lieu, on cherche la cause de la maladie.

Les médecins et les nutritionnistes américains recommandent à tout le monde de prendre constamment des multivitamines, tandis que les médecins européens le conseillent dans des cas particuliers, en alternant les semaines de la prise de vitamines avec deux-trois mois sans les prendre.

Surdosage de vitamine C

Aux États-Unis on pratique le traitement de la grippe, du rhume et des infections respiratoires avec la vitamine C à forte dose (10 000 – 20 000 mg de vitamine par jour, selon la méthode du Dr. Poling(3)), tandis que dans de nombreux pays européens il est interdit de vendre des capsules contenant plus de 250 mg d’acide ascorbique.

Cet exemple illustre l’approche différente de la médecine : les médecins américains admettent la prise de fortes doses de vitamine C car des études ont rejeté le mythe de son surdosage, alors que les médecins européens préfèrent s’appuyer sur le fait qu’il n’y a pas de données concrètes sur les bienfaits de fortes doses de vitamine.

Vitamine E : nocive ou bénéfique ?

L’idée de l’importance des suppléments contenant de la vitamine E s’est popularisée dès sa découverte. Les chercheurs ont constaté que cette vitamine est également utile en tant qu’antioxydant, un élément du métabolisme et même un moyen de garder une peau jeune et des cheveux sains.

Cependant, malgré tous ces avantages, des études scientifiques récentes indiquent que des capsules de vitamine E ne peuvent pas remplacer complètement la vitamine dans son état naturel. Ainsi, le besoin quotidien en cette vitamine, 15 mg, peut être simplement satisfait avec 30 g d’huile de tournesol(4).

Aliments riches en vitamine A

Un groupe de substances à la structure chimique similaire, appelé vitamine A : rétinol, caroténoïdes, β-carotène et d’autres, est extrêmement important pour la santé humaine et même la survie. La vitamine A fut pour la première fois découverte en 1913, c’était le rétinol.

Les besoins quotidiens en vitamine A pour un adulte sont estimés à 900 μg. Compte tenu de la teneur des aliments en vitamine A, ces besoins peuvent être satisfaits avec 100 g de carottes ou de pommes de terre, ou grâce à 15 g de foie de bœuf ou 25 g de foie de poulet(5).

***

L’hypervitaminose provoquée par un apport excessif de vitamines liposolubles peut se produire chez des personnes prenant régulièrement des complexes vitaminiques. Cependant, les nutritionnistes européens recommandent de plus en plus de remplacer des vitamines en capsules par une alimentation équilibrée.

Références :

  1. Hypervitaminosis, Wikipedia Article, source
  2. Multiple vitamin overdose, source
  3. Vitamin C, Wikipedia Article, source
  4. Vitamin E, Wikipedia Article, source
  5. Vitamin A, Wikipedia Article, source

Date de publication :

  • 12 avril 2014
Partages 0

Ajouter un commentaire :