Marché du fitness en France post image

Marché du fitness en France

Un regard sur le marché du fitness et de la musculation en France : les raisons pour lesquelles ce pays a plus de petites salles de sport, fréquentés principalement par des femmes.

Le fitness à la française

La situation du marché français du fitness qui est parmi les dix premiers dans le monde en termes de volume est ambigüe. Bien que la France compte 3000 salles de sport avec 4 millions de membres(1) (6,7 % de la population totale de la France), l’intérêt pour le fitness est minime.

Les femmes représentent plus de 75 % de Français qui se rendent dans les salles de sport(2), ce qui constitue l’un des taux les plus élevés du monde (en général ce nombre ne dépasse pas 55 %). Par ailleurs, plus de 65 % des membres des clubs de fitness ont plus de 35 ans.

Les Français, aiment-ils la course à pied ?

Les études démontrent que les Français préfèrent les randonnées, les balades à vélo, la pratique du tennis (ils étaient 1 million de licenciés), et la natation(2). En revanche, ils sont très éloignés des salles de sport et de musculation. En fait, même le jogging n’est pas très répandu.

Les centres de fitness profitent d’un public « féminin » et « d’âge moyen » avec une préférence pour les activités de groupe, le yoga et la zone cardio. L’intérêt pour la musculation avec les poids libres, ainsi que pour les suppléments sportifs servant à gagner du muscle est minime(3).

La plus grande entreprise : Clubs Moving

Les franchises Club Moving, Lady Moving, Fitness Park by Moving, Moving Express et Garden Gymse situent dans 150 villes de France(4), ce qui rend le réseau des Clubs Moving (anciennement Group HEBE) le plus grand pour le nombre des clubs en France et le cinquième en Europe.

La plupart des clubs de ce réseau se réfère à la classe économique et se caractérise par la petite taille des locaux (dans certains cas, moins de 200 m²), avec un accent sur l’équipement pour des exercices cardio et sur les cours collectifs (Zumba, les Pilates). La redevance mensuelle est d’environ 20-35 €.

Salle de sport low cost

Les autres grandes entreprises du marché du fitness en France se développent aussi grâce à la franchise autorisant l’ouverture de petites salles de sport sous leur propre nom. Le réseau Amazonia se compose de 137 salles de sport, Keep Cool en compte 97(4).

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le public cible de ces salles de sport est féminin. Les femmes ont à leur disposition des appareils pour les jambes, et des salles pour les cours collectifs. En fait, dans ces salles, il peut même arriver qu’il manque un rack squat.

Clubs et salles de sport à Paris

A Paris, il n’y a plus de 50 clubs de fitness (100-120 dans la région Île-de-France)(5), dont la plupart sont de petites salles pour les cours collectifs ou des clubs réservés aux femmes, et équipés de tapis roulants. Les salles dédiées totalement à la musculation peuvent être comptées sur le bout des doigts.

La plus grande entreprise sur ce segment de haute gamme est le Club Med Gym qui dispose de 22 salles de sport sur Paris et sa banlieue(4). La surface des salles varie entre 1000 et 2500 m2, sept d’entre elles disposent de piscines (ce qui est assez inhabituel en France).Le coût mensuel se situe entre 120 et 200 euros.

Reebok CrossFit Louvre

Sans aucun doute, le Reebok CrossFit Louvre (le CrossFit combine principalement la force athlétique, la gymnastique et les sports d’endurance) est la salle de sport la plus insolite de Paris. Elle est située dans le premier arrondissement sur la Place de la Victoire, 54 Rue Étienne Marcel, entouré de boutiques et de cafés.

Il y a en France 23 salles de sport CrossFit, ce qui est très peu — Londres en compte 43(6). En raison du faible intérêt des Français, des salaires du personnel, des prix élevés à la location, chaque membre doit débourser 180 € pour fréquenter le luxueux CrossFit Louvre.

Les articles de sport en France

Le marché des articles de sport en France est basé sur les vêtements et les chaussures de running, ainsi que sur une grande variété de gadgets, d’accessoires et d’autres articles téléachat, car les femmes ont tendance à se laisser séduire par « les effets magiques » des appareils qui raffermissent les fesses.

Dans les publicités pour compléments de protéines, il peut apparaître un cycliste très maigre. Cette sorte de message visuel ne permet pas de deviner au premier abord qu’il s’agit de suppléments destinés à gagner du muscle. En outre, pendant plusieurs années en France, la créatine a fait l’objet de nombreuses controverses(7).

***

Le marché du fitness en France est principalement réservé aux femmes. La plupart des 3000 salles de sport sont des clubs de petit format sans piscine où il manque parfois une zone de poids libres. Les frais d’inscription s’élèvent environ à 20-40 € par mois.

Références :

  1. The 2013 IHRSA Global Report, source
  2. Gym culture not working out for the French, Reuters, source
  3. Gyms, Health & Fitness Clubs in France, source
  4. Data from official sites, October 2013
  5. Gyms, Dance Centres & Fitness Clubs in Paris, source
  6. Official CrossFit Affiliate Gym Locator, source
  7. Distorted Report by French “Scientists” Claims Creatine Causes Cancer, source

Date de publication :

  • 17 octobre 2013
Partages 0

Ajouter un commentaire :