Les hormones de l’amour post image

Les hormones de l’amour

Tout sur les hormones qui régulent les trois grandes phases de l’amour : le désir, l’attraction et l’affection. Qu’est-ce que vous devez faire pour tomber amoureux ?

De combien de temps avez-vous besoin pour tomber amoureux?

Les spécialistes estiment que notre cerveau a besoin de 90 secondes à 4 minutes pour tomber amoureux(1). Les principaux facteurs d’attraction  sont les signaux du corps (55 %) suivis par le ton et le rythme de la voix (38 %), tandis que les mots eux-mêmes sont les moins importants (7 %).

Le docteur Helen Fisher de l’Université de Rutgers, États-Unis d’Amérique a identifié trois phases de l’amour : le désir (en anglais : « lust »), l’attraction (en anglais : « attraction ») et l’attachement (en anglais : « attachment »)(2). Chacune de ces phases est caractérisée par des hormones spécifiques produites par le corps. 

Phase 1 : Le désir

La phase initiale chez les homes et chez les femmes est régulée  par les principales hormones sexuelles : la testostérone et l’œstrogène. La gâchette principale pour provoquer la sécrétion de ces hormones est l’odeur de l’autre personne, d’autre part – les caractéristiques physiques.

Les spécialistes estiment que de cette manière,  l’organisme vérifie le potentiel sexuel du partenaire pour la compatibilité des gènes, puisque la plupart des gens aiment un parfum semblable à celui de leurs parents(1). 

Phase 2 : L’attraction

La principale différence de la deuxième phase est que le cerveau d’une certaine manière « se fait une obsession » de l’objet de l’amour, réduisant de manière significative la capacité de se consacrer à d’autres personnes ou tâches. Les hormones de régulation de cette phase sont l’adrénaline, la dopamine et la sérotonine.

Si l’action de l’adrénaline explique le rougissement des joues, la tachycardie et la bouche sèche, la dopamine est responsable de l’apparition d’une légère euphorie et d’une énergie excessive. Il est intéressant que cette hormone soit également produite par le corps lors de la prise de cocaïne.

Phase 3 : L’attachement

De nombreux chercheurs pensent que la tâche principale de la troisième phase de l’amour, qui est la plus longue, est de maintenir le couple ensemble assez longtemps pour élever des enfants. Les principales hormones produites lors de cette phase sont l’ocytocine et la vasopressine.

Chez les adultes, l’hormone ocytocine est sécrétée pendant l’orgasme, et chez les nourrissons – lors de la consommation de lait maternel. On croit que l’ocytocine est l’hormone principale qui provoque un sentiment de parenté, d’intimité et de confiance par rapport à une autre personne(3).   

La principale hormone de l’amour

Apparemment, l’ocytocine est la principale hormone de l’amour, car elle  donne une impression d’inconfort en l’absence de l’objet d’amour – de sorte que le corps ait besoin de « dopage » chimique sécrété lors des rapports sexuels avec votre bien-aimé(e).

Comme dans le cas de la dopamine qui augmente avec la consommation de cocaïne, la synthèse de l’ocytocine est également stimulée par les drogues, en particulier par la MDMA (« ecstasy »). Cependant, après la prise des drogues, la production de cette hormone diminue, causant la dépression(4) 

Comment tomber amoureux

Le professeur Arthur Arun de l’Université de Toronto a développé une formule pour tomber amoureux : trouver un inconnu ou une inconnue, lui parler une trentaine de minutes sur les détails intimes de votre vie, puis regarder dans les yeux de cette personne pendant 4 minutes.

Au cours des expériences menées par ce psychologue, de nombreux participants ont réellement commencé à ressentir une attraction à l’autre, deux couples ont fini par se marier. Selon le docteur Arun, le moment le plus important est juste regarder dans les yeux(1). 

Le premier amour

Les études montrent que le premier amour se produit chez les adolescents autour de 15 ans et dure de trois à quatre mois. Dans ce cas, les deux premières phases (le désir et l’attraction) sont généralement plus prononcées que la troisième – l’attachement(5).

Certains psychologues pensent que la limitation de la troisième phase de l’amour, responsable des relations durables, est l’une des étapes de l’évolution. Aussi triste que cela soit, mais c’est précisément la déception amoureuse qui contribue à la formation de l’intégrité de la personnalité.

***

Comme avec tous les autres processus du corps humain, l’amour peut aussi être caractérisé par l’effet des hormones sur le cerveau. L’hormone ocytocine est responsable de l’émergence d’un sentiment de proximité avec l’autre personne, et la testostérone est responsable de l’apparition du désir sexuel.

Références :

  1. The science of love, source
  2. BBC Science: Human body and Mind, Cupid’s chemicals, source
  3. Oxytocin, Wikipedia article, source
  4. MDMA, Wikipedia article, source
  5. BBC Science: Your first love, source

Date de publication :

  • 14 février 2013
Partages 0

Ajouter un commentaire :