Seins naturels ou siliconés ? post image

Seins naturels ou siliconés ?

Les principaux conseils qui vous permettent de reconnaitre des implants mammaires. Les seins en silicone, sont-ils plus fermes et où chercher les cicatrices ?

Comment reconnaître des seins siliconés ?

Une des plus grandes erreurs concernant les seins en silicone consiste à penser qu’ils sont plus fermes au toucher. En réalité, cela ne s’applique qu’aux premières générations d’implants qui ne sont pratiquement plus utilisés aujourd’hui en chirurgie esthétique.

Les matériaux les plus modernes et les techniques d’opération de pointe (y compris un placement partiel de l’implant directement sous le muscle pectoral) rendent le sein en silicone absolument indétectable au toucher. Le principal est de choisir une taille appropriée.

Chirurgie plastique : y a-t-il des cicatrices visibles ?

Un autre mythe au sujet des implants mammaires – la chirurgie laisse une cicatrice visible à l’endroit où l’incision a été pratiquée et par laquelle a été introduite la silicone. Beaucoup cherchent cette cicatrice directement sous les seins.

En effet, la technique d’incision sous-mammaire disparaît progressivement. Actuellement, l’incision pour introduire une prothèse est effectuée sur le pourtour de l’aréole ou à l’intérieur de l’aisselle. Dans les deux cas, le remplissage est injecté dans la prothèse après son installation.

Silicone et musculation

L’un des principaux facteurs indiquant l’utilisation des implants mammaires en silicone est la présence des seins « pigeonnants » avec un minimum de graisse corporelle, ce qui est surtout vrai pour les femmes pratiquant professionnellement du bodybuilding.

Puisqu’en grande partie les seins naturels sont constitués de tissu adipeux, les techniques de séchage extrêmes (pour ne pas mentionner l’utilisation des stéroïdes mâles) diminuent sensiblement la taille du bonnet. Afin de sauvegarder la féminité, ces femmes ont besoin d’utiliser des implants.

Corps parfait d’un mannequin

Bien que la nature permette la combinaison d’une grande taille, d’une minceur générale, d’une petite cage thoracique, des hanches étroites chez les filles (« type de top-modèle ») avec un buste impressionnant, ce type de physique doit être considéré plutôt comme une exception à la règle générale.

Si une femme maigre possède de gros seins qui semblent disproportionnés, il faut se demander si un chirurgien esthétique ne l’a pas assistée. Les trois principales caractéristiques présentées ci-dessous aideront à reconnaître des seins en silicone.

Indice 1 : Manque de mobilité

Les glandes mammaires, tout comme les tissus adipeux et le tissu conjonctif les entourant, font partie de la poitrine de la femme. Lorsque le corps bouge, la poitrine devrait également se mouvoir. Les seins naturels vont toujours « sautiller » lors de la course à pieds.

Les implants mammaires, à leur tour, ne sont que des prothèses pré-remplis de gel de silicone, de gel cohésif ou de sérum physiologique. Avec le mouvement du corps, cette solution est capable de se déplacer seulement à l’intérieur de la prothèse, tout en maintenant les seins relativement immobiles.

Indice 2 : Seins trop hauts

Les implants en silicone sont créés afin de rendre les seins parfaits. Si initialement il y avait seulement quatre tailles des implants mammaires (grande, moyenne, petite et très petite), maintenant les chirurgiens esthétiques proposent plus de 500 modèles disponibles.

Dans le cas de seins naturels, le soutien-gorge « améliore » leur forme en les soulevant et les soutenant. Cependant, les implants mammaires n’ont pas besoin de soutien et sont initialement placés plus haut. Les seins siliconés ont le même aspect avec ou sans soutien-gorge.

Indice 3 : Sillon trop explicite du décolleté

Normalement, le sillon situé entre les deux seins a une forme naturelle douce sans durcissements ou bulles d’air visibles sous la peau. En outre, lorsque la femme est couchée sur le dos, la distance entre-deux-seins augmente souvent légèrement.

De très grands implants mammaires peuvent créer ce sillon très prononcé en séparant littéralement le sein gauche du droit, ce qui est particulièrement visible lorsque la femme est couchée sur le dos. Cependant, il est important de noter que si la taille est bien choisie, cet effet est minime.

***

L’augmentation mammaire constitue l’intervention chirurgicale la plus populaire en chirurgie esthétique dans le monde. Chaque année, plus d’un million de femmes se font installer des implants mammaires. La dernière génération de ces implants rend pratiquement impossible de distinguer des seins naturels des seins siliconés.

Date de publication :

  • 2 avril 2014

Ajouter un commentaire :