Catégories
Nutrition

Les meilleurs aliments de l’hiver

L’hiver arrive à grand pas avec ses coups de pompe et ses rhumes. Réveil difficile, bâillements intempestifs qui ponctuent la journée, des cernes grandissantes et le teint terne vont nous accompagner au quotidien pour encore une saison. Et bien NON ! Cible au maximum ces aliments dans ton régime alimentaire pour gagner une pêche d’enfer.

1. Les fruits secs

Largement plébiscités par les sportifs, les fruits secs sont d’excellents alliés forme.

Non seulement ils sont très riches sur le plan énergétique, mais ils sont également une source précieuse d’oligoéléments et de minéraux.

2. Les agrumes

Assailli par la fatigue et le froid, on mise sur les agrumes pour faire le plein de vitamine C, dont la carence est souvent associée à la fatigue.

On varie alors les plaisirs : orange, pamplemousse, clémentines ou jus de citron. De manière générale, on n’exclue pas les fruits frais, et bio, qui sont une source importante de vitamines.

3. Les légumes à feuilles vertes

Les légumes feuilles sont source de B9. Or, des apports insuffisants provoquent une forme d’anémie qui se traduit notamment par une grande sensation de fatigue. On se jette donc sans modération sur les épinards, la chicorée mais aussi le brocoli ou les choux de Bruxelles. Et pour ceux qui n’aime pas du tout, on n’hésite pas à consommer des jus de légumes.

4. Les poissons gras

Pendant l’hiver, nous manquons cruellement de vitamine D. Et pour cause, l’exposition au soleil est la principale source de synthétisation de la vitamine D par l’organisme. Carencé, on est plus facilement sujet à la fatigue et la dépression. Faute de pouvoir lézarder longuement au soleil, on invite la vitamine D à table.

Avec du foie de morue (ou de l’huile de foie), du saumon, du maquereau, de la sardine ou du hareng. De manière générale, on privilégie les poissons gras qui sont aussi une bonne source d’Omega 3.

5. Le boudin noir

L’anémie, soit une déficience en fer, peut mener à une état de fatigue important. Pour éviter les baisses de régime, on privilégie les aliments riches en fer, avec, en tête de liste, le boudin noir (1 par semaine max). Et pour ceux qui évitent la viande, on se tourne vers les lentilles, la betterave et on accommode ses plats de persil et de coriandre.

6. Les fruits de mer

Parmi les minéraux essentiels à l’organisme, et au tonus, le magnésium figure en bonne place. Au-delà d’une baisse de régime, les crampes à répétition sont un signe de carence en magnésium. Pour faire le plein, on se jette sur les fruits de mer, qui en sont une source incroyable.

7. Les céréales complètes

Les sucres lents sont une source d’énergie appréciable. Néanmoins il faut faire la distinction entre les capacités énergétiques des céréales complètes et celles des sucres raffinés (c’est à dire blanchis).

Si les premières fournissent le plein d’énergie, les seconds entraînent une hausse rapide de la glycémie qui dure peu de temps et aboutit à un état de faiblesse. Du coup, on privilégie les pâtes complètes et la farine complète.

8. Le chocolat

Tout comme les fruits de mer, le cacao est une source non négligeable de magnésium[ref]Katz, David L., et al. « Cocoa and Chocolate in Human Health and Disease ». Antioxidants & Redox Signaling, vol. 15, no 10, novembre 2011, p. 2779‑811. PubMed Central, doi:10.1089/ars.2010.3697.[/ref]. On savait le chocolat bon pour la santé des artères, on connaît désormais aussi ses propriétés antifatigue. Pour éviter l’emballement glycémique lié au sucre, on le choisit noir et aussi riche en cacao que possible.

9. Le germe de blé

Lui aussi particulièrement riche en nutriments, et notamment en vitamines B et magnésium, le germe de blé est un bon allié anti coup de mou. Également source de zinc et de phosphore, c’est un indéniable aliment santé.

10. L’eau minérale

Pour faire le plein de minéraux et oligoéléments, mieux vaut choisir une eau adaptée à ses besoins. On privilégie donc les eaux riches en magnésium et en sulfates (Vittel, Contrex, Hépar), pour retrouver la pêche.